Construire un poulailler : tous les conseils pour le fabriquer soi-même

construire et fabriquer son poulailler fait maison

Une nouvelle tendance s’affirme : le retour à la nature et au bio suite à la méfiance de consommateurs toujours plus nombreux envers les aliments industriels. Même les citadins cultivent leur jardin, parfois sur un balcon ou une terrasse, et quand ils le peuvent, élèvent des poules pour avoir des œufs extra frais et bio. Convaincu que ce nouveau mode de consommation est viable et écoresponsable (moins de déchets ménagers) vous avez décidé de construire un poulailler et mettre quelques poules dans votre jardin.

Les critères à respecter pour construire un poulailler

Mais pour cela, il vous faut un poulailler et avant de le construire, vous devez respecter quelques règles pour répondre aux besoins spécifiques de vos futures poules.

En premier lieu, déterminez le modèle de poulailler que vous souhaitez et prévoyez un emplacement abrité du soleil, du vent et des intempéries. Les gallinacés doivent se sentir bien, condition sine qua non pour qu’elles vous donnent des œufs.

Il leur faut également de l’espace : la norme prévoit au minimum 1m²/poule, voyez grand et laissez-leur 2m²/poule, voire plus. Plus vos poules auront d’espace, plus elles seront épanouies et vous le rendront.

Pensez à la facilité d’accès pour la récolte des œufs et l’entretien de votre poulailler. Contrairement à ce qu’on pense généralement, les poules aiment avoir un environnement propre.

Le poulailler doit être aéré, tempéré en hiver et en été et, bien sûr, résistant aux intempéries.

D’autre part, si vous craignez que le poulailler gâche le paysage, optez pour un joli poulailler en bois de style maisonnette que vous pourrez peindre ou orner de jardinières.

Enfin, soyez conscient qu’un poulailler pas cher sera forcément de moindre qualité et qu’il durera moins longtemps qu’un autre.

Le choix des matériaux pour bien construire un poulailler

1. Le bois

Ce matériau possède de nombreux avantages : écologique, résistant, isolant, facile à travailler il s’intègre dans différents types d’environnement. Choisissez de préférence un bois imputrescible qui aura une longévité plus importante qu’un bois standard.

Soignez les détails pour que les poules soient en sécurité et ne se blessent pas avec les charnières, clous, etc.

Si vous habitez une région froide, prévoyez un plancher, des murs épais bien isolés et des vitres aux fenêtres.

Dans les régions chaudes, au bord de la méditerranée par exemple, faites de larges ouvertures grillagées pour que le poulailler soit aéré convenablement et protégez-le des ardeurs du soleil.

2. Le béton

Si vous optez pour un poulailler en béton, sachez qu’il doit être posé sur une structure résistante, une dalle béton de 50 cm d’épaisseur au moins pour protéger les poules de l’humidité. Son avantage par rapport au bois est sa longévité, mais il possède l’inconvénient d’emmagasiner la chaleur. Il doit impérativement être bien isolé, installé à l’abri du soleil et posséder des ouvertures suffisantes en prévision de la saison estivale. Nous vous conseillons d’utiliser du béton cellulaire, plus facile à mettre en œuvre que les parpaings. Il possède en outre l’avantage d’être léger et de ne dégager aucune substance nocive. Enfin, sa structure alvéolaire en fait un matériau isolant capable d’évacuer l’humidité. Il nécessite malgré tout une isolation en rapport avec votre région et une dalle en béton comme précédemment.

Les éléments indispensables

Outre les murs et le toit, d’autres éléments sont nécessaires :

– Les volets s’avèrent très utiles l’été et en période de pluie pour protéger les poules du soleil, du vent et de l’humidité.

Le perchoir sur lequel les poules aiment dormir, placez-le à 60 cm de hauteur et comptez environ 1 ml pour trois poules, cinq si elles sont de petite race.

L’abreuvoir, indispensable en toute saison, nettoyé et rempli régulièrement.

Une trappe qui permet aux poules de sortir librement.

Le pondoir, un petit compartiment de 30 cm de côté pour 3 poules, rempli de paille à changer chaque semaine. Le nombre de pondoirs est fonction du nombre de poules.

– Les ouvertures garnies de grillage pour assurer une bonne ventilation doivent toutes être du même côté pour éviter les courants d’air.

– L’enclos construit autour du poulailler invite les poules à se promener librement en toute sécurité et vous évite d’avoir à les sortir.

– Un bac rempli de sable et de cendres permet aux poules de se débarrasser des parasites et de lustrer leur plumage.

Le plan pour construire un poulailler fait maison

Si vous êtes doué pour le dessin et avez déjà une idée précise de ce que vous voulez, vous pouvez le concevoir de A à Z. sinon, vous avez la possibilité de vous inspirer de plans disponibles sur internet ou dans des livres.

Quelle que soit la solution retenue, rappelez-vous que la taille de votre poulailler dépend du nombre d’animaux que vous y mettrez. La hauteur de la construction est également un élément à prendre en compte. Pour récolter les œufs facilement et entretenir le poulailler aisément, il peut être intéressant de prévoir des pilotis ou une structure d’une hauteur suffisante pour pouvoir vous y tenir debout. Cette solution évite aussi l’humidité, tant crainte par les poules, durant les périodes de pluie.

Vous voilà prêt à élever des gallinacés dont vous ne tarderez pas à apprécier la compagnie. Les poules, loin d’être uniquement des productrices d’œufs ou de viande, sont intelligentes, elles s’attachent facilement aux humains et font d’agréables animaux de compagnie.

Bernard A.

Par Bernard A.

Je m’appelle Bernard, je viens de Grande Bretagne et je suis un éleveur de poules. Dans ma famille, ce métier se transmet de génération en génération. Cela fait plus de 15 ans que je fait de l’élevage de poules.

À travers Guidedepoule.com, je souhaite transmettre mon savoir faire sur internet et faire profiter d’autres éleveurs de poules en France afin de perdurer ce métier qui est en voie de disparition. Je vais partager avec vous toute mon expertise pour vous aider à bien construire votre poulailler et à prendre soin de vos poules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *