Pondoir : où l’installer et les meilleurs modèles à choisir

Pondoir

Accessoire incontournable du poulailler, le pondoir ne se choisit pas au hasard car le confort de vos gallinacés en dépend.

C’est quoi un pondoir ?

Appelé également nichoir à poules, le pondoir est indispensable si vous ne voulez pas retrouver des œufs un peu partout. Agrémenté de paille fraîche à changer chaque semaine, il se transforme en nid douillet dans lequel les poules viennent pondre et couver leurs œufs. C’est aussi l’assurance de récolter des œufs en bon état, sans fêlure et propres.

D’autre part, dans un poulailler, il est essentiel de séparer les zones, d’avoir un endroit pour l’abreuvoir, un autre pour les aliments pour poules, un troisième destiné à la ponte et le dernier pour le repos de vos protégées.

Certains poulaillers sont vendus avec leurs accessoires, sinon c’est à vous de choisir le meilleur pour vous et pour vos poules.

Les meilleurs pondoirs pour poules

Où installer le pondoir ?

Même si vous élevez deux ou trois poules, achetez plutôt un poulailler moyen qu’un petit. Il vaut toujours mieux voir un peu plus grand, cela vous permettra de bien séparer les espaces, d’offrir un lieu de vie confortable à vos poules et cela vous facilitera la récolte des œufs et l’entretien du poulailler.

L’idéal est de placer le pondoir légèrement en hauteur mais pas sous le perchoir pour lui éviter d’être souillé par les fientes tombées durant la nuit, dans un endroit calme et peu éclairé. Veillez également à ce qu’il n’y ait pas de courant d’air et prévoyez une petite rampe d’accès.

Certains modèles destinés à être installés en-dehors du poulailler sont munis de trappes, voire de tiroirs pour la récolte des œufs depuis l’extérieur. D’autres possèdent un toit amovible pour vous faciliter encore plus le ramassage des œufs.

Ce type de pondoir possède des avantages mais aussi des inconvénients. Il facilite la récolte des œufs et s’adresse davantage aux petits poulaillers dans lesquels on pénètre difficilement. Avant d’acheter, vérifiez sa conception qui doit faciliter son entretien. Le moins : il est difficile à protéger l’hiver, il faut donc choisir son emplacement avec soin pour éviter l’humidité et les courants d’air et, bien sûr, il ne convient pas à toutes les régions.

Le pondoir situé à l’intérieur du poulailler vous permet de procéder à un état des lieux quotidien et d’intervenir rapidement au moindre problème. Enfin, quelle que soit la météo, vos poules sont à l’abri, protégées des intempéries et du froid.

Comment choisir le pondoir ?

Le premier critère à considérer est bien évidemment le nombre de poules que vous élevez et leur taille. Pour les races naines, comptez environ 20 cm de côté et une profondeur de 25 cm tandis que les races “normales” ont besoin d’un pondoir de 30 cm ou plus de côté avec une profondeur de 40 cm. Les poules doivent se sentir à l’aise, dans un endroit douillet où elles peuvent se retourner facilement.

Préférez un pondoir par poule car la ponte est un moment essentiel : gardez à l’esprit qu’une poule chouchoutée vous donnera plus d’œufs et de meilleure qualité. En outre, il arrive souvent que plusieurs poules pondent en même temps.

C’est la raison pour laquelle, nous préconisons un poulailler moyen pour quatre poules maximum. Sur internet, vous trouverez aisément des modèles de poulailler pas cher car la concurrence est rude sur la toile et avec un peu de chance vous pourrez avoir un poulailler d’occasion.

Pour que votre pondoir dure longtemps, soyez attentif à sa robustesse et imitez les éleveurs professionnels. En effet, ceux-ci préfèrent les modèles en bois pour leur longévité et le confort qu’ils apportent aux gallinacés. Mais dans le commerce, on trouve aussi des modèles de pondoir en galva. Si la dépense pour cet accessoire essentiel vous semble élevée, rassurez-vous, elle peut être évitée sans nuire au confort de vos poules.

Vous pouvez tout à fait fabriquer vous-même votre pondoir à l’aide de bois de palette ou mieux, récupérer des caisses de vin dans lesquelles vous n’aurez qu’à déposer de la paille. En fait, dans le domaine de la récupération, le choix est vaste : panier en osier, bassine en plastique, boîte en carton solide, etc. Vous possédez sûrement dans votre grenier ou votre cave un ustensile qui fera l’affaire. La seule condition est que votre pondoir doit être amovible pour un entretien aisé.

Dans certains poulaillers du commerce on trouve des pondoirs intégrés, généralement cloisonnés pour aider au ramassage des œufs. Cependant, ils sont loin d’être idéaux pour le nettoyage : les brins de paille se coincent dans les angles et ne sont pas toujours faciles à extraire. Or, vous le savez, l’hygiène est un point essentiel à ne pas négliger dans un poulailler.

Comment entretenir son pondoir

Veillez à ce que la paille soit toujours propre et changez-la régulièrement si vous voulez que vos poules vous donnent de bons œufs frais et bio. Enfin, deux fois par an, procédez à un nettoyage minutieux avec désinfection au savon noir par exemple pour éliminer les bactéries.

Quel pondoir pour poules choisir ?