Poulailler en bois : tous ses avantages et les meilleurs modèles à choisir

poulailler en bois

Vous avez décidé de mettre quelques poules dans votre jardin, vous songez aux bons œufs frais que vous allez récolter mais avant cela il vous faut installer un poulailler. Après réflexion, construire un poulailler en béton vous semble long, compliqué et pas très esthétique. C’est pourquoi, vous vous tournez vers un poulailler en bois. Il existe de nombreux modèles de poulaillers, dans cet article nous allons vous aider à faire le tri pour choisir celui qui correspond à vos besoins et ceux de vos futures poules.

Les meilleurs poulaillers en bois

Choisir son modèle de poulailler en bois

Les poulaillers en bois se déclinent en de nombreux modèles qui vont de la maisonnette au contemporain en passant par le chalet, avec ou sans volière intégrée, sur pilotis ou à poser au sol. Leur taille dépend bien évidemment du nombre de poules que vous possédez et vont du petit poulailler en bois pour 2 à 4 poules au grand modèle pouvant accueillir une quinzaine de gallinacés.

L’important est de choisir un modèle adapté à vos besoins et au confort de vos animaux car les poules, sensibles au froid, la chaleur, l’humidité, sont exigeantes. Mais si vous prenez soin d’elles, elles vont le rendront et vous aurez chaque matin des œufs frais.

Prévoyez un modèle de poulailler qui permet un accès aisé pour le nettoyage et la collecte des œufs. Certains sont équipés de tiroirs à fientes qui vous faciliteront cette étape de l’entretien du poulailler.

Les critères à respecter pour choisir son poulailler en bois

L’idéal est de posséder un jardin assez grand car les poules aiment picorer dans l’herbe à la recherche des vers dont elles raffolent. Elles aiment également se rouler dans la terre pour faire leur toilette et éliminer les parasites.

Elles ont également besoin d’un espace clos qui les protège d’éventuels prédateurs, mais attention, il doit être suffisamment haut pour éviter que les poules le franchissent (certaines races sont capables de voler à un mètre de haut).

Veillez à ce que vos poules aient suffisamment d’espace, en général on compte 1m² par poule, et qu’elles disposent d’un parcours extérieur pour s’ébattre.

Comment choisir un poulailler en bois

On ne le répétera jamais assez, le premier prix revient toujours trop cher, évitez donc de vous tourner vers un poulailler pas cher, synonyme de bas de gamme avec tous les inconvénients qui vont avec.

Choisissez un bois résistant qui demandera peu d’entretien : de l’huile de lin pour le nourrir à appliquer une fois par an ou, si vous préférez la couleur, une peinture spéciale bois extérieur de qualité, résistance aux UV et aux intempéries.
Attention : si votre bois est brut, n’utilisez pas n’importe quel produit pour le nourrir, il pourrait être nocif pour vos poules. Employez uniquement de l’huile de lin ou un produit bio si vous préférez le protéger avec un vernis.

Sur la structure même du poulailler, voici quelques points importants à vérifier avant d’acheter :

– L’épaisseur des lattes doit être au minimum de 1,2 cm pour offrir une isolation suffisante, à renforcer plus ou moins selon votre région

– L’accès pour le nettoyage et la collecte des œufs doit être aisé.

La présence de pieds est indispensable pour permettre une bonne ventilation et éviter l’humidité.

– Vérifiez la solidité du toit et la présence d’une matière hydrofuge pour protéger les poules de la pluie.

– La porte (ou trappe) doit être hermétique afin qu’aucun intrus ne puisse l’ouvrir pour s’introduire dans le poulailler lorsque la maisonnée dort. Au besoin, ajoutez un crochet qui maintiendra la porte correctement fermée.

– Veillez à ce qu’il n’y ait aucun interstice propice à l’intrusion d’un prédateur, une belette peut se faufiler dans un trou de la taille d’une pièce de 2€ !

– Les fenêtres doivent être grillagées avec un matériau suffisamment résistant qui permet néanmoins à la ventilation de s’effectuer normalement.

Si le bois possède de nombreux avantages en termes de résistance, de longévité et d’esthétique, il a toutefois un inconvénient : il attire les poux rouges qui se nourrissent du sang des volailles durant leur sommeil. Pour éviter ce phénomène, le poulailler doit être minutieusement nettoyé à intervalles réguliers.

Le poulailler mobile : ses avantages

Comme nous l’avons vu plus haut, le poulailler fixe nécessite un entretien rigoureux pour éviter la prolifération des poux rouges et autres parasites. En effet, la présence constante d’animaux de la même espèce dans un endroit défini favorise le développement des parasites. En termes d’hygiène, un poulailler mobile s’avère très utile même s’il ne vous dispense pas de l’entretien de votre poulailler. Mais, outre les questions d’hygiène, il possède bien d’autres avantages :

– Vous pouvez déplacer votre poulailler régulièrement, sans effort.

– Il s’adapte aux saisons et à la météo.

– Il existe dans une large gamme de modèles de tailles différentes suivant le nombre de poules que vous souhaitez y loger.

– Vos poules disposent toujours d’un enclos herbeux et d’une ressource naturelle renouvelée en insectes et vers de terre.

– Il permet à l’herbe de se régénérer : lorsque vos poules picorent et vagabondent toujours au même endroit, la nourriture se raréfie car l’herbe finit par disparaître, laissant la place à un sol terreux qui devient boueux à la première pluie.

– Le renouvellement régulier du sol évite la prolifération des parasites et par voie de conséquence des maladies.

Des éleveurs professionnels ont constaté que par rapport au poulailler fixe le poulailler mobile améliore la qualité de vie des poules pondeuses.

Quel modèle de poulailler en bois choisir ?